LA GOULUE BIOGRAPHIE OFFICIELLE .

 


CECI EST LA BIOGRAPHIE OFFICIELLE DE LOUISE WEBER DITE LA GOULUE ;par son arriere petit-fils et avec l'approbation de ses arrières  petits neveux et nièçes,industriels forains,descendants de son frere et de sa soeur Victorine.Elle est interactive.Si vous disposez d'informations complementaires,ayez la gentillesse de les communiquer  .Merci
.

LA GOULUE (Louise Josephine Weber-1866-1929 )

Elle est née le 13 juillet  1866,à 3 heures du matin,130 route de la Révolte,à Clichy-la-Garenne. Cadette d'un frere et d'une soeur et ainée d'une seconde soeur,tous nés  de Dagobert Weber et de madeleine ,dans une famille juive d'Alsace .Ses parents avaient quittés l'Alsace  en 1860
.Après la disparition de sa mère,elle est elevée,ainsi que son frere et sa soeur Victorine par  la soeur ainée,Marie-Anne Weber,qui tient une blanchisserie . A la mort de Dagobert,un oncle arrive d'Alsace pour   elever les enfants,comme les siens .Louise a douze ans.Elle fait sa communion  Solennelle dans la chapelle Saint Vinçent de Paul,à Clichy,avec le tutu et les chaussons empruntés a une voltigeuse .Cela fait scandale,comme on s'en doute.

Elle danse à s'en faire sauter le coeur et perd sa virginité avec son "flirt", le jeune Froelicher,un petit artilleur .Lorsque la compagne de son oncle l'interroge,elle réplique ;"Ma vertu, j'l'ai laissée dans l'ile de la jatte vas y voir ! "Paire de gifles .

Elle se retrouve ,à 15 ans,dans une petite chambre des Batignolles avec edmond Froelicher
P1070076.JPG
.Déçu par louise,femme libérée,mais pas prostituée ,dans un sens de profession,edmond  s'était réengagé dans l'armée .Louise fit la connaissance de charles Desteuque,ex adjoint du maire de Reims,chroniqueur au "Gil Blas",découvreur et amateur de belles femmes.Il lançe emilienne d'Alençon et fait découvrir à Louise le restaurant chic du "grand Vefour" .Mais louise ne tient pas à devenir une"artiste-cocotte ".Ses nouvelles  amies sont la cancaneuse "grille d'égout" et la chanteuse populaire Thérésa,ainsi que céleste Mogador,la vedette de la polka et du quadrille au "Bal Mabille",20 ans auparavent .Elle se se passe donc des conseils du "bel ami", charles Desteuque.Elle devient l'éleve du cours de cancan de "Grille d'égout",à Montmartre,et  fait la connaissance  d' un jeune bourgeois, de son age,un çertain Goulu-Chilapane,qui l'amène dans son hotel particulier,avenue du bois,aujourdhui,avenue Foch .Elle y reste quelques temps et le quitte ,ayant trouvé un jeune amoureux,en la personne de"charlot ",déménageur à montmartre.



La Goulue "DANSE A LA VILLE" pour Renoir



Elle pose pour des rapins à"la louée des modèles",plaçe Pigalle,et,,en 1885,pour Auguste Renoir .Elle  pose pour les baigneuses et   surtout selon les investigations de michel Souvais,pour"la danse a la ville",on la reconnait bien de profil,meme si son nez "busqué"  et "camard " a été un peu gommé . On reconnait   ses sourcils tombants et  on peut faire des comparaisons de photos avec le tableau d'Auguste Renoir. .
Suzanne Valladon,mère du peintre maurice Utrillo à posé pour "la danse a la campagne";et on la reconnait  grace aux  documents photographiques .Ses sourcils sont droits .

Le boulevard de Clichy (1890)

 .La Goulue doit son pseudonyme à la chanteuse populaire  Thérésa et au journaliste gabriel Astruc .Elle débute  dans divers bals ,comme l'Alcazar, Bullier, et au cirque d'été  .


la chanteuse fantaisiste Thérésa 1890

 


En avril 1889,a l'age de 23ans, La Goulue se produit,comme actrice-chanteuse ,dans une revue au cirque Fernando,auprès du vrai monsieur Loyal,de Fernando,et du clown Boum-Boum Médrano.


La Goulue chez Fernando 1889

Charles Tazzini,qu'elle nomme" Charlot II " est déménageur.Souvent ivre,il la bat,prefferant qu'elle devienne blanchisseuse ,plutot que danseuse.Mais elle tiendra tete a "l'intrépide vide-bouteille" .
Certains la surnommeront,elle de çe sobriquet,en référençe à son compagnon .

Victorine,la soeur cadette de La Goulue,accouche d'un fils .Son père,un forain du nomde Fenocchi les abandonne pour aller diriger un cirque ,en Italie .Plus tard,le frere de La Goulue , et Charles Tazzini  iront le rejoindre,ainsi que Victorine .Mais avant,elle dansera,elle aussi ,blonde et encore minçe,a "l'élysée-Montmartre",puis au Moulin-Rouge,et dans " la troupe de mademoiselle Eglantine",sous le pseudonyme de "Cléopatre ".

Elle est représentée par Lautrec,dans "L aGoulue entrant au Moulin-Rouge" La Goulue donne son bras droit a un chaperon et son gauche a Victorine .
La Goulue  danse le "quadrille naturalisrte",de Rigolboche et Chicard,qu'elle rénove en " french- cancan " .A "l'Elysée-montmartre",le peintre henri de Toulouse-Lautrec la dessine,face a Valentin le désossé,de son vrai nom,jules Edme Renaudin,fils et frere de notaires de Sceaux .Quadragénaire,cet ancien danseur de bals public s'était établit marchand de vin,14 rue coquillères et dansait le soir "a l'Elysée-Montmartre" .Un journaliste lui avait donné son surnom .

 

Lui et La Goulue  sont engagés par Charles Zidler dans son bal du" Moulin-Rouge",ouvert des le 6 octobre 1889,sur l'emplaçement de l'ançien bal de "la Reine Blanche" .Zidler  en est le directeur et Joseph Oller,le propriétaire .

 

Le bal du Moulin-Rouge 1889

En 1890,lorsqu'elle dansait,d'une façon plus moderne que jadis Mogador ou Rigolboche,ce qu'on appela désormais le "french-cancan",La Goulue transportait l'audience  masculine par le tourbillon de ses jupes à frou-frous.Relevées,elles laissaient voir sa culotte sur le derrière de laquelle était brodé un petit coeur .De la pointe du pied,elle faisait voler le chapeau d'un homme.



Elle posa pour des "nus esthétiques" chez le photographe Achille Delmaet,qui deviendra le compagnon d'une çertaine Marie Juiette Louvet,laquelle aura,en 1897, une fille naturelle,Charlotte,avec le Prince de Monaco .


La Goulue nue 1885

 

 


La Goulue,plébisçitée par le public et la critique,s'étant démarquée de ses collègues danseuses telles "grille d'égout","la mome Fromage","La sauterelle","rayon d'or" et  "La Mélinite",devient la danseuse vedette du "Moulin-Rouge". "La Goulue,elle n'était pas jolie,elle était pire !"à écrit un critique .Alors çertains racontent qu'elle était moche,malgré ses photos de "ravissante gamine" qui prouvent le contraire .


En 1891,Zidler passa commande au jeune peintre Lautrec d'une affiche représentant La Goulue ,en vis à vis de Valentin le désossé .La Goulue vola la vedette avec sa conduite outrageusement captivante.Son nom ,deux ou trois fois mentionné,en haut de l'affiche,la consacra vedette du "Moulin-Rouge" et du "French-Cancan"rénové par "grille d'égout",et par le caractère personnel de La Goulue  .



La Goulue et Valentin inspireront la fameuse 'affiche à Toulouse-Lautrec 1891


La Goulue et son fameux "grand-écart"

 


Elle posa pour  plusieurs photographes .Bacard réalisa d'elle,ses plus belles photos .

La Goule (photo Bacard 1892 )

En 1892,Lautrec la lithographia,au bras de sa soeur ainée,Marie-Anne,qui dansait au Moulin-Rouge avec le pseudonyme de "Gazelle" . Cette litho s'intitule "La Goulue et sa soeur entrant au Moulin-Rouge ".On a souvent confondu Marie-Anne,de meme corpulence avec "La mome fromage" ."Gazelle" est aussi représenteé,façe a "La
Goulue se recoiffant,au Moulin-Rouge ",tableau dans lequel il s'est représenté lui-meme,avec  ses amis

.La Goulue changea d'amoureux .Mohamed remplaça le trop timoré Emile ,qui,lui-meme,suççédait à "Charlot" ,d''ou, la réputation de "mangeuse d'hommes"de La Goulue .

 

Lautrec peignit aussi La Goulue et sa soeur cadette,Victorine,entrant  au "Moulin-Rouge"

"La Mélinite",rebaptisée "Jane Avril",lui suççéda dans le vedettariat et inspira Lautrec,comme la chanteuse yvette Guilbert et le chansonnier Aristide Bruant .

 

 

P1060133.JPG

La Goulue et sa soeur Marie-Anne,dite "Gazelle",entrant au "Moulin-Rouge" (1892)

 

 

 

 

 

P1070078.JPGLa Goulue et sa soeur,Victorine,entrant au "Moulin-Rouge" (1892)

 


En 1893,La Goulue inaugura la scene de l'Olympia, salle de music-Hall,ouverte  par joseph Oller sur l'emplacement de "montagnes russes" qu'il avait lui-meme fait edifier.Elle s'y produisit  en vedette du "french cancan " avec sa troupe .Elle est en quelque sorte la marraine de spectacle de toutes les stars,qui,par la suite mettront leurs pas dans les siens,et se produiront dans cette  celebre salle ,telle La Loie Fuller,et Liane de Pougy,vedettes des "Folies-Bergère".



L'Olympia en 1894

Au "jardin de Paris",sur les champs-elysées ,La Goulue apostropha le Prince de Galles,futur  Roi Edouard VII d'angleterre,;en ces termes : "Hé Galles ,tu paies l'champagne! C'est toi qui régales  ou c'est ta mère qui invite "?
L'Higeness lui répondit ;"Mademoiselle La  Goulue,vous avez les plus jolies jambes de Paris ! " et il l'invita a souper ,et ils eurent une liaison  .


Le Prince de Galles,futur Edouard VII


En 1893,les étudiants des "Quat' z'arts",organisèrent au "Moulin-Rouge" leur bal annuel .Ils imposèrent des  femmes nues,leur servant de modèles et portées sur des  palanquins,a bras d'hommes.L'alcool aidant,une orgie s'ensuivit .
Le lendemain les journaux titrèrent :"Le Moulin-Rouge,devenu lieu de débauches "
.La Goulue se sentant offensée se porta partie çivile contre les "Quat' z'arts".

Le 14 juin,un jugement de la onzième Chambre Correctionnelle condamna les" Quat' z'art"  à une amende .Les étudiants s'insurgèrent alors et mirent a sac le quartier latin,retournant des omnibus et brulant des magasins .

-"La Goulue,cette flamboyante catin,à mis le feu à Paris ! " s'exclama Lautrec .



1893-emeutes des etudiants au quartier Latin


Riche et çélèbre,en 1894,elle loua l'hotel de la Paiva,25 avenue des Champs-élysée et mena durant quelques mois avec  le chansonnier du "Chat noir",georges Lorin,dont elle s'était éprise,et un Prince Russe,une vie dispendieuse .Elle y laissa ses économies et dut faire quelques tournées,dont un spectacle à Berlin .


"Son" Hotel particulier,avenue des Champs-Elysées

 



La Goulue 1894

 




Georges Lorin 1894



En  décembre 1895,tandis que Rayon d' Or dansait sous son nom au Moulin-Rouge,La Goulue mit au monde son fils unique,Simon-Victor ,né de père inconnu (Un Prince,selon La Goulue) ..Un journaliste forain,Victor Colle,lui donna son nom.







Tandis que ses soeurs dansaient à Londres dans la troupe de Mademoiselle Eglantine,La Goulue dut prendre ses distançes avec le" Moulin-Rouge" .Comme Zidler,son protecteur,elle ne faisait plus partie de "la maison Oller" .

 

Elle se retira pour dresser des fauves, dans les fetes foraines .En 1896,elle mit en vente sa baraque  de ménagerie et elle avait écrit a son ami Lautrec de lui peindre les panneaux décoratifs pour une baraque,de danseuse,dans laquelle ,installée à la foire du Trone ,elle se produira ,en "Almée",avec des danses orientales,puis comme cancaneuse,dans les atours de ses débuts .Elle avait cinquante ans .Le public l'ignora .


P1070748.JPG


En fait,sur le panneau gauche,on reconnait,en 1888,chignon blond,sa soeur cadette Victorine Weber,qui dansait sous le nom de "Cléopatre".Elle épousa un forain Manouche,du nom de Fenocchi et eut un fils,prénommé Louis .Il a une nombreuse descendance,en Belgique

P1070749-copie-1.JPG 



Sur le panneau de droite,en 1896, sont représentés le tambourinaire  noir Mamadou, et Aicha.,assise en tailleur ..C'est elle,selon toute vraissemblance,qui épousa Maillard,directeur d'un cirque .Leur fille  Anetta Maillard (née en 1895) chanta sous le nom de Line Marsa, elle épousa le contorsionniste-antipodiste Gassion et donna le jour a Giovanna Gassion,en 1915 .D'abord acconnue sous le nom de mome Piaf,celle-çi devint la çélèbre chanteuse edith Piaf

En 1898, La Goulue se produisit chez Pezon, à la fete de Montmartre,dressant des lions devant l'Ambassadeur de Chine.Depuis quelques années,elle s'était initiée au métier de belluaire et devint aussi fameuse comme dompteuse que comme cancaneuse .En 1900,elle se rendit a la mairie du XVIIIe  arrondissement de Paris dans un bel attelage,et epousa le magiçien joseph-Nicolas Droxler,plus jeune qu'elle ,puisqu'il naquit le 25 mars 1872 .Elle l'initia et il devint dompteur .




Des 1901,elle se querella avec son mari .Mais ,dans son habit de dompteuse(pantalons,comme un dompteur !),elle triompha dans les ménageries,a la fete-a-Neuneu (Neuilly),a la foire du Trone,fete a Saint-Cloud etc...

 José Droxler,magicien-dompteur  1899


En 1904  et 1907,José et elle-meme furent agressés par leurs lions et frolèrent la mort ,La Goulue abandonna alors le dressage des betes feroces et le domiçile conjugual pour vivre sa vie . On la vit,pimpante et allègre jusqu'en 1923 .

P1070074-copie-1.JPG
La Goulue dompteuse  aupres de son fils Simon 1905


Elle se produisit,jouant son propre role, aux Bouffes-du Nord .y compris celui de la déchéance,ce qui contribua a cette légende lourdement amplifiée.

 

P1070075.JPG

  1904- La Goulue est agressée par un lion,laché volontairement sur elle par son mari .

 

 

 

josé Droxler,dont elle s'était séparée,sans divorcer, mourru a la guerre de 14.

 

1913-Simon Victor Colle eut une liaison avec une cuisinière d'origines Italiennes,adeline Perruquet,née a Chambave,val d'Aoste,en 1883.De cet amour naquit marthe Perruquet (1914-1993 )Celle-ci épousera Paul Souvais,en 1942 .
Père et mère de michel Souvais,né en 1946.


 Simon   enfant , 1908



P1070750.JPGSimon et Adeline ,1913

Louise,après ce deuil et des déboires finançiers,sombra dans la déchéance de l'alcoolisme .Mais elle rencontra Rétoré,un chiffonier-antiquaire du "marché aux puçes",de Saint-Ouen avec lequel elle travailla .
.En 1925,à la réouverture du nouveau "Moulin-Rouge",dont la vedette était Mistinguett,solliçitée par les mondains de Paris,elle  dansait le tango a Montparnasse,devant Jean Cocteau et Raymond Radiguet.Elle posait pour le peintre henri Ottman,qui ne connut pas une grande carrière,car il se  tua,jeune, en auto vers la fin des années vingt.


La Goulue par Ottman 1920

1927-Ayant rompu avec Rétoré ,La Goulue resta a Saint-Ouen,sur la zone  .Son renouveau de çélébrité,étant retombé,et

bien loin de ses heures glorieuses,elle vivait dans sa roulotte,a la hauteur du 54 rue des entrepots,de nos jours emplaçement de la descente du périphérique.Georges Lacombe vint la filmer à l'improviste .L'hiver elle se réfugiait  dans son petit appartement du boulevard de Clichy ,àmontmartre


Devenue Madame Louise,entourée  de quelques réprouvés (prostituées,homosexuels ),elle receuillait des animaux malades,notament des animaux de cirques et de ménageries.Elle fut la première célébrité artistique à s'interresser à la cause des animaux .
Elle aimait flaner sur la butte montmartre,et le boulevard de Clichy .
Pour le plaisir de rencontrer encore "du beau monde",elle allait vendre des cacahuetes,ou plutot des colifichets,et des cigarettes,devant le "Moulin-Rouge" .




Elle signait des photos a çeux qui la reconnaissaient.Mais personne ne reconnaissait la reine de montmartre de jadis en cette grosse femme qu'elle était devenue.Elle restait néanmoins Madame Louise,aimée pour son sourire bienvaillant,son écoute,sa joie de vivre .Elle était une figure attachante de la butte.

Ses  dernières images sont un peu cruelles et cautionnent l'idée de sa déchéance .Mais son sourire,ses attitudes,témoignent de ce qu'elle fut au temps de ses succès .Un extrait du film "Moulin-Rouge" nous donne une idée de ce que fut La Goulue dans ses exploits .Et on se souvient d'elle  par les photos de nu,ou habillée,"si ravissante gamine",comme elle disait. .

Souffrant de rétention d'eau La Goulue décéda,arès dix jours d'agonie,à l'hopital Lariboisière,le 29 janvier 1929.
Quant elle fut frappée par une attaque d'apolexie,elle était  dans sa roulotte,à Saint-Ouen .Elle fut inhumée,presque sans témoin,pour une "star",mais tout de meme une poignée d'amis tres chers,au cimetière de Pantin.Pierre Lazareff,15 ans,alors attaché a l'administration du "Moulin-Rouge" était présent .Il avait receuillitles dernieres paroles de La Goulue .Le comédien,alors President de l'Union des artistes, emile Saint-Ober s'était occupé d'organiser l'enterrement

Emile Saint-Ober a Pantin,devant la tombe de La Goulue(1929)


Grace a son arrière petit-fils,michel Souvais,elle fut exhumée,en 1992, et le maire de Paris,jacques Chirac, ordonna le transfert des cendres du celebre modèle d'henri de Toulouse-Lautrec,de Pantin,au cimetière de montmartre,avenue Rachel .Michel souvais supervisa la bonne execution des choses et fit un discours,lors de l'inauguration de la nouvelle tombe de La Goulue .Deux mille personnes étaient présentes,dont La Toya Jackson,qui était alors a l'affiche du fameux  "Moulin-Rouge",dirigé par jacki Clérico .Anatole le garde-Champetre,et sa compagne-cantinière Mick ,et de nombreuses personnalités assistaient a cette ceremonie.




Michel Souvais,à Montmartre avec La Toya Jackson ,pour l'inauguration de la
deuxieme tombe de La Goulue(1992)


1992 -inauguration officielle de la tombe de La Goulue à Montmartre

 

 

 



- "C'est La Goulue qui inspira  Lautrec ! " ,disait Arletty,dont michel Souvais était le secrétaire .


Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901 )

 

 

 

 

 

                                                                                                 SOUVENIR

 

 

 

 

  


 
 
 
 
 

 
 

  La Goulue,sa vie,son éternité .

 

(Il convient de lire dans l'arbre généalogique:paul jules joseph

Souvais et ma mère ,marthe Perruquet,épouse Souvais (1914-1993 °

 


La tombe au cimetière de l'avenue Rachel,à Montmartre








FIN DE LA BIO QUI RESTE EN TRAVAUX PERMANENTS  D'AMELIORATION ET DE REACTUALISATION;







Notes annexes conçernants La Goulue :

Il est a déplorer certains propos la calomniant,et un livre,une romançe sur sa vie, aussi "abracadabrantesque" que si l'on narrait un "voyage de victor Hugo en Amazonie".

 

Seul mon ouvrage "Moi,La Goulue de Toulouse-Lautrec" aux éditions publibook reconstitue sa vie ,en vérité et en détail.

Que des guinguettes et des restaurants s'appellent LA GOULUE ,c'est un hommage
Mais que çertains lui volent son  nom d'artiste  pour des faire de la pub ou pour dire des  inepties sans nom,cela la ferait rire c'est certain,mais je le déplore .

michel Souvais 2009